Une marée humaine à Maubeuge face au plan de Renault

"4000 personnes défilent actuellement dans les rues de Maubeuge, syndicat, ouvrier, habitants.Tous sont réunis face à la crise qui menace leurs emplois"



Suite à la crise du COVID, l'industrie automobile a subit de plein fouet de lourdes pertes économiques, soit une baisse de production de 76%.


Renault s'est enlisé dans la crise sanitaire et joue actuellement son avenir.

L’action Renault a accusée la plus forte baisse de la Bourse de Paris en dévissant de 7,74% ,une véritable chute libre pour le géant français.

Son plan pour relancer son économie est la suppression de 4600 emplois en France (15 000) dans le monde.

La mise en œuvre du plan coûtera 1,2 milliard d’euros, pour environ 2,15 milliards d’économies annuelles sur ses coûts fixes sur une période de 3 ans.

Les sites touchés sont Choisy-le-Roi, Caudan (Morbihan), Dieppe, Douai et Maubeuge, dans le Nord.




C'est ainsi que les syndicat ont appelés à la mobilisation ce matin à 10h devant le site de MCA ( Maubeuge Construction Automobile) qui compte environ 2.100 personnes tous statuts et à l'arrêt depuis vendredi matin. 

4000 personnes ont répondu à l’appel et défilent actuellement dans les rues de Maubeuge, dont les rumeurs de délocalisation se sont durcies ces derniers jours.

Le bassin déjà durement touchés par plusieurs crises économiques ces dernières années, craint pour ses emplois et sa survie.


La manifestation se déroule dans le calme , encadrée par les forces de l'ordre.

Plusieurs élus sont présents pour soutenir l'économie de leur ville.


Pour Jérome DALVAUX , secrétaire du syndicat CGT-MCA:


"« Nous voulons garder notre entreprise ici. Aujourd’hui, cette manifestation est très importante, même si ce n’est qu’une première étape, pour montrer au gouvernement et à Renault que les salariés et les habitants de cet arrondissement sont attachés à cette entreprise et qu’on est soutenus. On a besoin de ces emplois, sinon, c’est un territoire complet qui va mourir ! »


Les syndicats assurent que pour le moment aucuns véhicules ne sortiront de l'usine !


MYLÈNE DUVAL


0 vue
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

©2020 Infoline Toulouse.