Un été meurtrier à Toulouse : Encore 2 noyés au Lac de la Ramée.

"Le drame est survenu vers 18h ce dimanche 19 juillet 2020 et a foudroyé deux jeunes hommes"



Le lac de la Ramée est situé à Tournefeuille au Sud-Ouest de Toulouse et compte 248 hectares de base de Loisirs.

Une zone de baignade est surveillée, tandis que le reste du lac, libre d'accès n'est pas couvert par les maitres nageurs sauveteurs.


C'est à cet endroit que le premier jeune homme de 28 ans est allé nager avec son chien alors que les températures sur la région Occitanie étaient au plus haut.

L'autre jeune de 32 ans, resté sur la berge, a vu revenir le chien seul et s'est vite inquiété.

Dans un élan inconsidéré il s'est à son tour jeté à l'eau pour secourir son ami et s'est noyé également.

Les secours ont été dépêchés sur place, soit une vingtaine de pompiers, le SMUR ainsi que la police qui a sécurisée la zone.


Plusieurs circonstances expliquent cet accident.

Tout d'abord, la profondeur du lac qui compte 6 mètres de fond par endroit.

De plus la température de l'eau qui est très chaude au bord et qui devient glacée au centre de l'étendue d'eau, provoquant un choc thermique important.


Les employés du lac interrogés ont déclarés :


"On a découvert plein de bouteilles de vodka vides

près de l'emplacement de ces deux hommes."


Beaucoup de jeunes se retrouvent au plan d'eau pour partager des barbecues souvent bien arrosés et se baignent en état d'alcoolémie.


Toutes ces conditions réunies ont été fatales aux deux baigneurs.



Il y a 3 semaines c'est un jeune algérien de 26 ans qui a perdu la vie dans les eaux troubles du lac. Les faits ont eu lieu le samedi dans l'après-midi.

De longues recherches ont été mises en place jusqu'à 22h30 pour retrouver le corps. Celui-ci à été repêché le lendemain, à 15h seulement, tellement l'endroit est vaste.


Se pose aujourd'hui la question de la sécurité dans cette espace vert transformé il y a peu en espace nautique. On ignore les mesures qui seront prises par les responsables des bases de loisirs de l'agglomération.


Mais en cette période estivale étouffante, on en appelle à la prudence de chacun.


Mylène DUVAL


0 vue
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

©2020 Infoline Toulouse.