Trump: son meeting controversé a pris l'eau

"Fortement critiqué pour la façon dont il a géré les derniers événement aux États-Unis, Donald Trump est en perte de vitesse"


Le 20 juin 2020, pour la première fois depuis 3 mois, l'ex homme d'affaire à tenu à organiser son meeting de campagne électorale à Tulsa (Oklahoma).

Un véritable échec au vu des multiples événements qui font trembler la présidence.



Le prochain résident de la maison blanche sera élu le 3 novembre 2020 aux USA.

Trump,le plus âgé et le plus riche des présidents de l'histoire, espère bien être de la partie en convoitant un second mandat.



Pourtant la roue commence à tourner pour l'homme d'affaire devenu homme politique.

Ayant échoué au blocage du livre choc, écrit par son ex conseiller John Bolton, il le menace ouvertement de "payer le prix fort" pour avoir osé révéler la face caché du chef d’état.

Le livre intitulé "Where it happened-White House memories" ( Là ou ça s'est passé-Mémoires de la maison blanche ) verra bien le jour.

Le juge du tribunal fédéral de Washington a rejeté la requête du président qui demandait l'interdiction de paraître ainsi que des dommages et intérêts.

Premier revers au goût amer qui écorne l'image d'invincibilité que donne le président.


Seconde claque lors du meeting qui intervient en période de crise sanitaire où des gestes stricts doivent être observés pour ne pas rependre le virus.

Faisant fi de toutes les critiques, ce rassemblement prévoit d'accueillir 19 000 personnes.

Un début de campane qui provoque la colère du monde entier en voyant les risques de contamination encourus par les partisans pour lesquels le port du masque lors de la rencontre pré-électorale n'est pas obligatoire.

Pourtant, la salle demeure à moitié vide et le nombre de personne attendu n'est pas du tout au rendez-vous.

Donald à surestimé son pouvoir de séduction. Il a affirmé dans un tweet qu'un million de personnes avaient réclamé des billets d'entrée. Où sont-ils passés ? On accuse "les manifestants radicaux" d'avoir fait échouer cette réunion colossale.

Trump est déstabilisé dans sa course au pouvoir.



Pour donner raison à l'opinion publique, on apprend que 6 membres de son équipe lors du meeting, ont été testés positif au Covid-19 et ont été placés en quarantaine.

Pourtant, un des communiquant présent sur place avait assuré " aucun des employés positifs au Covid ni personne ayant été en contact direct ne sera présent au meeting ou aux côtés de participants ou d'élus". Des prédictions complétement erronées par les tests réalisés.


A 5 mois du scrutin présidentiel, Trump, à qui tout réussi, s'est pris les pieds dans le tapis.


Mylène DUVAL










0 vue
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

©2020 Infoline Toulouse.