TOULOUSE:UN SAMEDI JAUNE PLUS FAIBLE

Avec 7100 manifestants selon le nombre jaune, Toulouse reste malgré tout la ville la plus mobilise devant Paris.Une petite baisse qui s'explique notamment par les vacances scolaires et la pluie.



Les forces de l'ordre aussi étaient peu nombreux par apport à d'habitude.Le cortège a pris la route vers Arnaud Bernard pour faire demi-tour une fois las bas, en effet les forces de l'ordre barrent la route.

Pendant quelques heures nous avons tourné dans le centre-ville de Toulouse, puis le cortège à force un petit barrage de police dont le commissaire faisait partie, il était au nombre de 3 fonctionnaires.

Mais très vite les manifestants sont bloqués par la BAC et sont obligés de reculer.Le cortège reprend les boulevards direction une fois de plus Arnaud Bernard toujours dans une bonne ambiance malgré le temps.




Arnaud Bernard et du gaz...


Arrivé à Arnaud Bernard le cortège à essayer d'aller vers Campans sans succès, 5 camions de gendarmeries et tout un escadron faisant barrage. 

Quelques manifestants ont tenté de négocie mais en vain, l'ordre à vite était donné de disperser la manifestation je cite "illicite".



Les forces de l'ordre ont chargé sur la place d'Arnaud Bernard avec plusieurs incidents, coup de matraque, coup de bouclier sur manifestant, arrestation pour avoir lancer un palet de lacrymo.

Pourtant il n'y avait encore une fois de plus comme beaucoup de samedi aucun trouble à l'ordre public étant donné que la manifestation était très calme sans jet de projectiles ou menace envers les forces de l'ordre mise à part des hues en leurs directions.




Rendez-Vous à Jean Jaurès


En cas de dispersion les manifestants devaient se retrouver à Jean Jaurès mais c'était sans compter sur les forces de l'ordre qui sont rapidement arrivé sur place et repousser tout le monde dans les petites rues et François Verdier.

Malheureusement pour nous notre reportage s'arrêtera rue Gabriel Peri, en effet après avoir suivi un petit groupe de manifestants représentant aucun danger les forces de l'ordre ont lancer des grenades Lacrymogène puis nous avons été nasser dans une sorte d'escalier renfoncement et procéder à une "garde a vu à l'air" pour un contrôle.




Ce qui nous a surpris c'est la façon dont les forces de l'ordre ont parlé aux manifestants donnant des ordres tels des chiens "assis" "on vous a dit assis" "balancer vos masques et vos lunettes" pour ensuite dire "vous êtes déjà en infraction alors faite ce qu'on vous dit".Les manifestants s'exécutent, nous étions une petite trentaine, personne n'a désobéis ou essayés de s'échapper, le contrôle c'est plutôt bien passé. Au bout de 30 min ont nous a tous relâcher sauf deux personnes en état d'arrestation dont nous n'avons pas de nouvelle.

0 vue
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

©2020 Infoline Toulouse.