TOULOUSE: ACTE 47, mêlée pour une banderole


Samedi 05 octobre a eu lieu l'acte 47 des gilets jaunes de Toulouse, dont le départ de la manifestation a eu lieu comme a son habitude à 14h à Jean-Jaurès.

Plusieurs centaines de personnes ont d'abord défilé calmement dans la rue. Puis arrivé à l’arrière du capitole un face à face avec les forces de l'ordre a eu lieu sans incident de la part des manifestants mise à part quelques slogans.

Puis en premier lieu arrivé par la droite une dizaine d'agents de la bac ont foncé sur la manifestation suivie de leur collègue gendarme par le devant pour récupéré ce qu'ils appellent l'arme des gilets jaunes: la banderole.

Plusieurs forces de l'ordre face à la charge sont tombés seuls, dont une où nous étions juste derrière, nous nous aurions cru dans une mêlée de rugby. Elle n'a pas vraiment été frappé, elle a reçu un petit coup de pied qui la effleuré, un gilet jaune à côté de nous la aider à se relever. Quelques tensions entre certains manifestants qui en réponse à la charge ont lancé des bouteilles d'eau et une en verre. Selon plusieurs sources celui qui a mis le coup de pied a été arrêté. Puis le rassemblement a été coupé en deux, une partie vers Alsace Lorraine une autre vers Wilson.

Les forces de l'ordre ont tout de même gazé alors qu'il n'y avait quasiment plus personnes, d'ailleurs le vendeur de jus d'orange en a pris énormément et il en veut aux forces de l'ordre d'avoir lancé des grenades lacrymogènes n'importe comment et pour rien selon une source.

La manifestation s'est reformée un peu plus loin, ils ont continué leur rassemblement dans le centre ville de Toulouse en passant par St Sernin, ils sont remontés vers le capitole où les forces de l'ordre les attendaient.

Un autre face à face a eu lieu, bien plus intense que le premier, aucun jet de projectile de la part des manifestant juste des slogans "assassins", les forces de l'ordre ont demandé aux gilets jaunes de quitter les lieux car le capitole était interdit, ils ont refusé.

Des tirs de lacrymogènes ont été fait de la part des forces de l'ordre en proportion inadéquate dans une rue où il y avait des enfants.

Le rassemblement s'est rejoint à Jean-Jaurès ou d'autres tirs de lacrymogène on eu lieu de la part des forces de l'ordre.


Infoline, média indépendant et média du peuple

Pour soutenir notre média https://fr.tipeee.com/infoline







0 vue
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

©2020 Infoline Toulouse.