Toulouse: 5 blessés après la charge policière sur les gilets jaunes

Mis à jour : 13 août 2019


Credit @Charlie Garcia

Pourquoi certains médias persistent sur les fake news alors que des vidéos démontrent encore et toujours le contraire ?

Une question qui restera sans doute sans réponse mais dans ce cas le mieux est de ne pas faire d'article !

La dépêche écrivait dans son article qu'il n y avait aucun blessés et pourtant la vérité et tout autre .....


A Toulouse rue St Rome il y a eu une charge policière encore une fois incohérente puisque aucune violence de la part des gilets jaunes mais les ordres d'un préfet qui doit visiblement ne jamais être sur le terrain sont ainsi !


Coup de matraque à volonté, grenade lacrymogènes en nombres disproportionné et des sourires sur les lèvres des forces de l'ordre!


Une femme a été touchée par une grenade, une street medic a reçu un coup de matraque sur la tête et une autre personne sur les jambes, pour la 4 eme même chose, coup de matraque, une personne de soixante ans a aussi etait pris en charge par les medics , il a pris un eclat de grenade lacrymogene au niveau de l'arcade, ce qui lui a valu des points de suture.

Deux de nos journalistes ont également été touché par une grenade pour un et matraqué et copieusement insulté pour l'autre alors qu'il était en possession de sa carte attestant de son statut de journaliste.

Lison-N nous précise que sur deux des blessés, une a eu 3 points de sutures et la deuxième deux agrafes, de plus elles étaient toutes deux éloignées des forces de l'ordre, les palets et les grenades sont donc un danger même si les manifestants sont assez loin.


Nos deux journalistes présents ont aussi reçus des coups de matraque.

Cette violence est inacceptable surtout quand on voit que mis à part des slogans "tout le monde déteste la police" il n y avait là aucun danger imminent pour donner l'ordre de charger !!

Il va peut être falloir rappeler la loi au préfet, que même un rassemblement sur fond de contestation politique non déclaré n'est pas interdit en droit international mais aussi que les charges de dispersion doivent être données seulement si il y a trouble à l'ordre public ce qui n'est pas le cas!!!


Pour le moment on peut dire que face à toutes ces violences de la part des forces de l'ordre les toulousains reste très pacifique mais pour combien de temps?


De plus il y a eu cette arrestations totalement arbitraire d'Abdel manifestant pacifique et pacifiste qui dansait et chanter lors du rassemblement.

Son motif d'arrestations aucun .

Abdel était tranquillement en train de marcher quand l'ordre de charger a été donné il s'est mis à courir ( un tord ?) ce qui lui a valu une arrestation et une garde à vue. Au total, 5 personnes ont été arrêtées.

Suite à ces arrestations, un groupe de gilets jaunes a décidé de se rendre au commissariat centrale pour exiger la libération des prisonniers, en vain. Ils ont été rejoint par Odile Morin, présidente et activiste de l'association Handi-Social. les manifestants, accompagné d'un de nos journalistes se sont fait repousser par 8 camions de CRS, précisons qu'ils n'étaient qu'une dizaine. Après ça, un de nos journalistes s'est fait fouillé et a manqué de se faire arrêté, heureusement pour lui, il venait de recevoir le jour même son statut officiel de journaliste. Il s'est ensuite fait insulté par un groupe de CRS.

Rappelons qu'Odile doit comparaître sur 3 procès mais elle reste toujours mobilisée.


Infoline, média indépendant et média du peuple

Nadege-P


Soutenez votre média ----> https://fr.tipeee.com/infoline




0 vue
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

©2020 Infoline Toulouse.