Scandale à l'élevage des "Canards enchainés"

L'association L214 met à jour les sordides conditions d'un élevage de canards destinés à la consommation.



L214, association active de défense des animaux est bien connue pour avoir révélée des scandales médiatiques en matière de maltraitance animale.

Des images insoutenables, en caméra cachée bien souvent , dénonce des pratiques épouvantables dans divers élevages d'animaux mais aussi dans des laboratoires où l'on pratique des tests sur des chiens.


Pour consulter le site de l'association, il faut avoir le cœur bien accroché tellement le traitement de ces êtres vivants est sordide.


Un scandale de plus, cette fois dans un élevage de canards mâles reproducteurs, destinés à produire du foie gras, dans la région des Pyrénées-Atlantiques.

Il s'agit du "Couvoir du Cousin" à Lichos.


"Rarement, dans un élevage, les images ont été aussi révoltantes et répugnantes", estime l'association.

Le sol est noyé sous une immense couche d'excréments qui déborde complétement du bâtiment par vague noirâtres.

Des asticots grouillent dans tous les coins du hangar, plongé dans le noir et truffé d'insectes en tout genre.

Des rats se faufilent dans le creux des murs usés et effrités.

Au milieu de ces immondices sans nom, des canards dans un état déplorables, rongés par la vermines, le corps à vif et remplit de crasse, enfermés dans des cages minuscules.

Ceci pour les plus chanceux, pour les autres, ce sont des cadavres décomposés qui inondent le sol dans une odeur qui brûle la gorge.



Aurore Vidal, co-propriétaire des lieux, dénonce un "montage vidéo mensonger et malhonnête". Elle assure "ne pas reconnaître" son installation dans cette vidéo, accuse l'association d'avoir "payé une personne en difficulté financière pour se procurer ces images" et partage son intention de poursuites en diffamation.


Une défense bien maigre face aux images sans appel.


Dans ce contexte, la nouvelle est tombée et on l'accueille avec un soulagement en demi-teinte.

En effet, la fermeture de ce bâtiment a été ordonnée par la préfecture. De ce fait, un seul bâtiment sur les quatre excitants.


Une décision insuffisante pour l'association L214 qui le fait savoir dans un communiqué :

"Est-il acceptable de laisser ces oiseaux entre les mains des responsables de cette situation désastreuse et de laisser ces derniers poursuivre leur activité ?"



Après une série de contrôles des vétérinaires , ces sont finalement tous les sites-dont un non déclaré-qui ont été administrativement fermés.

Les canards ont été pris en charge par les services vétérinaires qui, on l’espérè, pourront les soigner comme il se doit.


Mylène DUVAL


Association L214 https://www.l214.com/

49 vues
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

©2020 Infoline Toulouse.