Show-Biz: R.Kelly, le roi du R'N'B, prédateur sexuel

Mis à jour : mai 13

"Il restera incarcéré jusqu’à son procès prévu au mois de juin 2020"


Le chanteur de « I believe, I can fly » a écoulé plus de 40 millions d'albums. A l'international, ce sont plus de 100 millions d'exemplaires qui ont trouvés preneur. L’artiste parti de rien, ne sachant ni lire, ni écrire est devenu une star planétaire, un génie de la musique.


Aujourd’hui âgé aujourd’hui de 52 ans, accusé d’une dizaine d’agressions sexuelles sur mineur, il restera en prison jusqu’à son procès prévu initialement le 27 avril 2020 (repoussé pour cause de Coronavirus) puisque sa demande de remise en liberté provisoire a été refusée.


Étant asthmatique, ses avocats ont tenté de le faire libérer en raison de sa fragilité face au COVID 19.


Le juge new-yorkais Steven Tiscione a argué que R. Kelly représente un danger pour la sécurité publique et pourrait s'enfuir en cas de mise en liberté avant son procès, qui doit durer trois semaines.


Après des années de soupçon et de non-dits sur les agissements du chanteur de R&B, un documentaire / « Surviving R. Kelly », visionné par des millions de personnes, a permis de porter les accusations à l’attention des autorités. Un an plus tard, le chanteur fait face à de multiples charges criminelles.


R. KELLY a été inculpé pour pédopornographie, détournement de mineur et obstruction à la justice.

Depuis longtemps, Robert Sylvester Kelly de son vrai nom, née le 8 janvier 1967 à CHICAGO , avait des relations avec de très jeunes filles, il rodait devant les lycées ou dans les centres commerciaux et donnait son numéro de téléphone à des adolescentes , en mal de reconnaissance et encore mineur.


Sous le prétexte de les rendre célèbre ou de les aider à percer dans la musique ils les faisaient venir à Chicago, là où se trouve son studio d’enregistrement ou les embraquait avec lui dans son bus de tournée. Une fois isolée de leur famille, les très jeune filles vivaient au quotidien avec M.KELLY, devant obéir strictement aux ordres du chanteur, pour manger ,se laver, ou sortir de la pièce ou elles étaient confinées , leur demandant de l’appeler « Daddy » (papa).


Une de ces premières et célèbre victime fût la chanteuse AALIYAH.

D’après les procureurs fédéraux, le mariage de R. Kelly et Aaliyah en 1994 n’avait rien de romantique.

Non seulement le chanteur l’a épousée alors qu’elle avait 15 ans et lui 27 (ce qui est illégal, les parents d’Aaliyah n’ayant pas donné leur accord),

mais les noces n’auraient eu pour but que d’empêcher la chanteuse de témoigner contre l’interprète.


Les papiers du mariage ayant alors été falsifié et indiquait que la jeune chanteuse avait 18 ans alors que cela était faux. L’histoire n’a pas été plus loin à l’époque, le mariage fût annulé 2 mois après sa célébration cachée.



R. KELLY reprend alors sa vie de star du R’N’B et prédateur sexuel.

Tout s’accélère en 2002, le chanteur adorait filmer ses ébats intimes, comme pour garder une sorte de trophée de ses actes abjects.

Une de ses victimes s’empare de la vidéo et la confie à un proche de R. Kelly, une cassette qui se retrouve diffusée de manière virale sur le net, vendue au marché noir et qui inonde le monde entier. La victime aurait été âgée de 13 ans au moment des faits.


On aperçoit R. Kelly, nu, dans son salon et dans sa chambre, avoir plusieurs rapports sexuels avec l'adolescente qui l'appelle "papa" à plusieurs reprises. La star lui aurait également demandé d'uriner, avant d'uriner, à son tour, sur elle. Des actes qui font l’objet d’accusations de pornographie infantile.


Robert KELLY a comparu dans le cadre de cette affaire devant le tribunal de CHICAGO EN 2008 et a plaidé non-coupable des 14 chefs d’accusations qui lui était reproché, il risquait alors 15 ans de prison.

La présumée jeune victime, alors âgée de 23 ans lors du procès, refuse d'admettre qu'elle est l'adolescente filmée dans la vidéo, même si sa famille, ses amis et ses professeurs affirment la reconnaître.

Il a été acquitté pour ces faits.



Mais l’histoire ne s’arrête pas là, suite à le diffusion du reportage « SURVIVING R KELLY » des dizaines et des dizaines de victimes ont été retrouvée et entendues et deux autres cassettes pédopornographique ont été divulguées.


Cette fois, l'artiste est accusé d'agressions sur quatre victimes présumées, dont trois étaient mineures de moins de 17 ans au moment des faits, qui se seraient déroulés entre 1998 et 2010.


Ces derniers mois, plusieurs vidéos compromettantes pour la star ont été transmises à la justice. Dessus, il abuserait de jeunes filles mineures. Ces images auraient permis aux procureurs de trouver de nouveaux témoins.

R. Kelly est accusé de 21 motifs d'accusation. Cinq agressions sexuelles avec violences aggravées, quatre agressions sexuelles aggravées, deux agressions sexuelles et de neuf accusations d'agressions sur des filles de 13 à 16 ans. Il est également soupçonné d'avoir créé une secte où les femmes étaient obligées d'avoir des rapports avec lui et de détention d'images pédopornographiques.





Le mouvement #MUTERKELLY a été créer et de nombreuse radio et plateforme musicale refuse de diffuser ses chansons.En hommage à toutes ces enfants, aujourd'hui devenue des femmes , victimes à jamais.


S'il est reconnu coupable, l'artiste américain risque désormais pour chacun de ces chefs d'accusations, 10 ans d'emprisonnement au maximum. Avec une peine globale comprise entre 30 et 70 ans de prison.





Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

©2020 Infoline Toulouse.