Paris: le préfet interdit les masques pour la manifestation

Situation inquiétante sur la capitale avec la prise d'une décision incohérente par le préfet de police.


photo illustration

Le préfet de police Didier Lallement a selon nos informations pris une interdiction sur le port de masque pour la manifestation de cet après-midi, or celui-ci protège contre la covid-19. Un risque énorme lorsque nous savons que le virus est toujours actif et surtout présent.

Par ailleurs ces derniers jours il y a eu plusieurs clusters dans toute la France avec un léger rebond de contamination.


Extrait de l’arrêter préfectoral :


TITRE II MESURES DE POLICE APPLICABLES AUX ABORDS ET AU SEIN DES CORTÈGES, DÉFILES ET RASSEMBLEMENTS SE REVENDIQUANT DES « GILETS JAUNES »


Art.2 - Sont interdits à Paris les lundi 13 et mardi 14 juillet 2020 aux abords et au sein des cortèges, défiIés et rassemblements se revendiquant des « gilets jaunes », le port et le transport par des particuliers, sans motif légitime : - D'artifices de divertissement et d'articles pyrotechniques ; - Dans des conteneurs individuels, de substances ou de mélanges dangereux, inflammables ou corrosifs, au sens du règlement (CE) n" 127212008 du Parlement européen et du Conseil du 16 décembre 2008 susvisé, tels que l'essence, le pétrole, le gaz,l'alcool à brûler, le méthanol, la térébenthine, les solvants ; - D'objets destinés à dissimuler tout ou partie du visage afin de ne pas être identifié ; - D'équipements de protection destiné à mettre en échec tout ou partie des moyens utilisés par les représentants de la force publique pour le maintien de I'ordre public.


Vous pouvez le retrouver ici https://www.prefecturedepolice.interieur.gouv.fr/Nous-connaitre/Documentation/Arretes/Liste-des-arretes


Pourquoi une telle interdiction alors qu'un virus se promène toujours ?


Certainement pour la reconnaissance faciale en cas de problème et/ou de dégradation, en effet autoriser le port du masque ça voudrait dire autoriser d'autres masques moins discrets que celui chirurgical et qui pourraient être assimilés à du " cacher son visage volontairement".

Cependant le préfet de police prend un risque énorme, il pourrait même être vite jugé aux yeux des citoyens comme "accusation de mise en danger d'autrui volontairement". Il est donc primordial pour les manifestants en l'absence de port de masque de respecter les gestes barrières au maximum.


N-P



Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

©2020 Infoline Toulouse.