Noé: Des cadavres de Moutons à la ferme Photovoltaïque

Ce sont plusieurs témoins qui ont donné l'alerte il y a quelques jours sur la présence de cadavres de moutons à la ferme photovoltaïque de Noé.


@Toni


Des cadavres et des crânes de moutons


Selon plusieurs témoins qui souhaitent rester anonymes pour le moment, ils ont découvert ce week-end des cadavres en état de putréfaction à la ferme photovoltaïque de Noé. Mais pas que toujours selon un témoin il y avait aussi des crânes, ce qui laisse présager que des animaux se sont décomposés au sein même de la ferme photovoltaïque.

Or la loi est formelle la dessus, il est interdit de laisser un animal mort notamment d’élevage se décomposer à même le sol pour éviter une contamination de la nappe phréatique.


Pourquoi des moutons au sein d'une ferme photovoltaïque ?


Les moutons sont censés brouter et nettoyer le parc photovoltaïque pour économiser l'entretien. Ce parc fait plusieurs hectares, il y aurait une trentaine de moutons ainsi que des agneaux.

Le problème c'est qu'avec la sécheresse à cause des fortes chaleurs l'herbe est complètement sèche , de ce fait les animaux n'ont pas vraiment de quoi manger correctement, de plus et toujours selon nos informations à l'arrivée des premiers témoins il n y avait pas d'eau, ce qui représente une maltraitance animale puisqu'un mouton comme une chèvre peut boire jusqu'à environ 10 Litres par jour.

Visiblement sur les premières constatations il y avait un abreuvoir d'environs 500 Litres sois-disant renversé !


Les associations et les témoins priés de dégager par la gendarmerie et la mairie


L'association "Agir pour les animaux" prévenue par plusieurs personnes est rapidement arrivée sur place de Castelginest et ont pu constater par eux même l'étendue des dégâts , en réalité ce n'est pas deux moutons décédés mais cinq en état de décomposition avancée . Une plainte a été déposée par la fondation Bardot et une enquête est ouverte.

La ferme photovoltaïque est située au lieu dit Bourdasse à Noé, en bordure de la D10. Cependant à l'arrivée de la gendarmerie, la mairie et du propriétaire des lieux, les témoins et les associations ont été priés de partir.

Betty Loizeau la fondatrice de l'association " Agir pour les animaux" cite à nos confrères de France 3 "Hier, (dimanche 20 septembre) ça été une mascarade, du grand n'importe quoi. Il n'y a pas eu de constat vétérinaire et j'ai l'impression que les cadavres datent de plus d'une semaine. Nous avons été très mal accueillis par la gendarmerie et la mairie qui était sur place. Il y a une trentaine de moutons et des petits agneaux sur ce parc. Il doit y avoir 5 moutons morts et je pense qu'ils sont morts de faim."


@Credit Infoline


Attaque de chien errants invraisemblable


Selon une source, une personne aurait émis une hypothèse "incohérente", que les moutons seraient morts suite à une attaque de chiens errants et aurait constaté quelques morsures, or sur place il est quasi-impossible que des chiens aient pu pénétrer dans le parc.

En effet nous avons fait le tour et il n'y a aucun trou dans le grillage, et même par dessous c'est peu probable. ( voir photo)


@Credit Infoline

@Credit Infoline

@Credit Infoline

@Credit Infoline

Cherche t-on ici à dissimuler une maltraitance animale de grande ampleur ou une attaque a-t-elle bien eu lieu! Selon un autre témoignage ce n'est pas la première fois qu'il y a un problème, en effet l'hiver dernier les moutons se sont échappés et devant l’état préoccupant des animaux la mairie auraient été prévenue, elle devait s'en charger.

Quoiqu'il en soit lorsqu'un animal d'élevage est décédé le propriétaire se doit de retirer immédiatement l'animal, ce qui ici n'est pas le cas, il doit aussi s'assurer du bien-être c'est à dire que les animaux puissent avoir accès à une eau propre chaque jour ce qui là encore n'était visiblement pas le cas.

L'éco-pâturage c'est bien mais il faut encore le faire correctement !


A suivre



36 vues
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

©2020 Infoline Toulouse.