Moscou rappelle à l'ordre la France sur les violences policières



Dans le thème, "Occupe toi de tes affaires", nous voulons: la France !


La France a exprimé, sa "préoccupation" au sujet des arrestations massives de manifestants, ayant eu lieux suite à un rassemblement sauvage à Moscou.

Moscou a ainsi répliqué "nous exprimons à notre tour notre préoccupation face à l'état de santé des citoyens français (y compris les journalistes) régulièrement victimes de brutalités policières". Le même État a aussi tweeté, nous citons: "En ce qui concerne les actions disproportionnées de la police lors des manifestations, la France est malheureusement l'un des pionniers du monde".

Ce 27 juillet, 1000 personnes ont été arrêtées à Moscou lors d'une manifestation contre le rejet d'une soixantaine de candidatures pour les élections locales en septembre.

En France depuis le début du mouvement des gilets jaunes c'est 12000 arrestations et 2800 condamnations dont environs 2000 dossiers en attente.


La France est-elle en mesure de donner des leçons aux autres pays ? Sûrement pas, et beaucoup s'insurgent de cette audace.

Depuis 8 mois, exprimer son désaccord est bien dangereux en France. Mais les citoyens, révoltés, sont confrontés à un gouvernement et à des médias sourds et aveugles.


Leurs seules réponses: répression policière, violence et intimidation. Des conséquences, il y en a bien trop eues. Et nous demandons justice pour les crimes commis par les forces de l’ordre.

Les manifestants, eux, se voient condamnés en quelques heures. La justice n’est-elle pas censée être impartiale ? Quel que soit le statut des personnes jugées ?

Peu de médias français ont et/ou dénoncent les violences policières ayant lieux lors des manifestations, ou alors trouvent des subterfuges pour expliquer l’inexplicable.

Mais des preuves existent.

Combien de fois encore laisserons-nous la police tuer sans réagir ?

0 vue
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

©2020 Infoline Toulouse.