Marche blanche et rassemblement à Toulouse en hommage à Steve


Infoline, media independant la minute de silence

Le rendez-vous à été donné hier soir après l'annonce de l'avocate de la famille disant que les bijoux avaient été identifiés, prouvant ainsi que le corps repêché était celui de Steve.

A 14h un rassemblement a eu lieux au quai de la Daurade à Toulouse.

Des personnes sont venues spontanément rejoindre le rassemblement, avec des bougies et dessins.

Une minute de silence a été faite en hommage à Steve, puis le rassemblement s'est transformé en marche blanche au bord de la Garonne pour faire écho au quai de la Loire.



La marche blanche a rassemblé une cinquantaine de personnes qui ont marché jusqu'au palais de justice.

Les citoyens ont crié leur colère avec plusieurs slogans en posant des bougies sous les yeux et les sourires méprisants des forces de l'ordre.

Comment dans de telles circonstance des personnes dépositaires de l'autorité publique peuvent rire au mépris de la minute de silence.

En effet pendant la minute de silence nous étions entre le rassemblement et les forces de l'ordre nous entendions rire et discuter, aucun respect même pour une minute.

Les citoyens ont aussi rappelé l'affaire Zineb Redouane et bien d'autres tués par la police mais blanchi par l'état.



Vers 16h30 le rassemblement se termine, nous décidons donc de partir.

En chemin un camion de police arrêté à un feu, au moment de démarrer, les policiers dans le camion nous ont copieusement insulté alors que nous étions en train de marcher, nous sommes journalistes voila comment la police nous traite. Ce n'est pas normal dans un pays où la police est censée nous protéger et non pas nous insulter !Nous ne faisons que notre travail mais nous savons aussi que nous dérangeons!

A 19h un autre rassemblement en hommage a Steve a eu lieu mais cette fois-ci au capitole.

Cela ne s'est pas passé comme prévue.

Deux banderoles ont été accrochées sur les murs du capitole avec écrit dessus : "justice pour Steve" et "La police assassine".

Un gradé des forces de l'ordre c'est alors approché et a dit, nous citons "la première banderole vous pouvez la garder, mais la deuxième non car c'est une insulte à la police".

Les manifestants ont répliqué qu'ils ne l’enlèveraient pas, de ce fait le gradé a dit " nous allons donc la retirer nous même".

les forces de l'ordre se sont retirées sans prendre les banderoles, et ils ont appelé du renfort. Les renforts sont arrivés en tenue de maintien de l'ordre pour une cinquantaine de manifestant et comme arme deux banderoles. (merci nos impôts)

De là une mêlé générale a eu lieu et un de nos journalistes a été violemment projeté au sol sachant qu'il marche avec une canne du fait d'un handicap à la jambe. pendant plusieurs minute des bousculades et des protestations ont eu lieu.

Puis les forces de l'ordre, ayant récupéré la vilaine banderoles ont reculées et sont parties avec leurs trophée de chasse.

Quelques manifestants sont partis chercher de grandes feuilles, pour y réécrire " la police assassine" et "la police a assassiné Steve" pour les scotcher sur les murs du capitole, en hauteur pour que le police ne puisse pas les décrocher aussi facilement que la banderole d'avant.

Nous sommes partis pour éviter que notre journaliste ne se fasse bousculer à nouveau.

Voici les vidéos ou notre journaliste est projeté, j’espère que les forces de l'ordre vont au moins s'excuser de leurs gestes ! Mais étant donné qu'ils ne s'excusent pas de leurs meurtres, nous en doutons...




Source facebook Claudie.C et Dianouchka


L'équipe infoline,

435 vues
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

©2020 Infoline Toulouse.