Le Grenelle des violences conjugales changera t-il quelque chose?


@Sophie Golstein Tweeter

Une cinquantaine de mesures pour faire face aux violences conjugales vont voir le jour, mais que va-t-il changer concrètement ?

Selon une source la plateforme téléphonique du numéro 3919 pour les victimes de violences conjugales n’emploierai que 40 personnes pour 600 appels par jour !

Mais les personnes au bout du téléphone sont-elles formées pour ce genre de problème, visiblement non !

Un papier peut-il sauver des vies, alors que les trois quarts des plaintes actuelles pour violences conjugales sont classées sans suite. A savoir que toutes les femmes décédées depuis le début d'année avaient déposé plainte et plusieurs fois.

N'y a-t-il pas plus un souci dans le fond et la forme, soit de prendre plus au sérieux les plaintes mais aussi les condamnations?

C'est ainsi que rentre en compte le grenelle.

Voici les mesures qui pourraient tout changer pour le projet de loi en Janvier 2020 :

*Assouplissement du secret médical

Cela permettrait aux professionnels de santé de signaler plus facilement les "cas d'urgence absolue où il existe un risque sérieux de renouvellement de violence"

*Redéfinir les termes de violences et d'emprise

Inscriptions de la notion d'emprise conjugale dans le code civil et le code pénal, ainsi pour le premier ministre on traite les violences physiques et psychologiques.

*Formation des forces de l'ordre

La formation des forces de l'ordre face aux violences conjugales va être renforcée, des postes supplémentaires d’intervenants sociaux dans les commissariats et gendarmeries vont être créés.


D'autres mesures ont aussi été propose:


*suppression de l'obligation alimentaire pour les enfants vis-à-vis de leur père qui ont assassiné leur mère

*prise en charge des auteurs de violence : appel à projet pour que des centres de prise en charge des hommes violents ouvrent dans chaque région;

360 millions pour la lutte contre les violences faites aux femmes.


On pourrait y voir enfin quelque chose de symbolique sauf que le collectif " les colleuses-féministes" avaient été condamné d'une amende de 600 euros il y a peu pour avoir collé des affiches sur les murs de Matignon, sauf qu'aujourd'hui elles dénoncent une hypocrisie totale puisque Matignon les as contactés vendredi pour y recoller leur message pour l'annonce des résultats du grenelle .

Le collectif dénonce et rappelle qu'il n'est pas ici pour décorer la ville mais pour dénoncer l'inaction de l'Etat en y mentionnant les noms de celles qu'ils ont laissées mourir.


Infoline, média indépendant et média du peuple

Soutenez notre média à partir de 1 euros sur notre cagnotte ----> https://fr.tipeee.com/infoline

0 vue
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

©2020 Infoline Toulouse.