L'igpn dedouane la police, mais pas les preuves



Aujourd'hui l'IGPN à rendu son rapport et dédouane la police de tout . En contrepartie elle accuse le festival du manque de sécurité et tente de porter la responsabilité sur les organisateurs.

Sauf que ce qui est mis en évidence c'est la violence disproportionnée qui a eu lieu, suite à une charge policière 14 personnes sont tombées dans la Loire. Stev n'est jamais remonté... Comment l'IGPN peut elle dédouaner la police de ces actes, alors que, oui elle est coupable. Sur les réseaux sociaux une quantité de vidéos discrédite la conclusion de la police des polices.

Quand on vous dit que nous sommes dans un pays totalement corrompu en voici encore une fois la preuve.

Nous savons que Steve était au baromètre juste avant sa chute, nous savons aussi que beaucoup de lacrymo ont été tirées de façon totalement inappropriée pour les faits.

Nous rappelons que c’était le 21 juin fête de la musique, il est 4h30 du matin dans une zone où il y a quasiment, voire pas d'habitation, qui gênent t-ils avec la musique ? Le préfet ? Le maire ?

Comment peut -on donner un ordre pareil quand on sait que les trois quarts sont alcoolisés c’était sur à 100% qu'un accident aurait lieux.

Un préfet qui venait juste d’être décoré, un préfet qui a voulu montrer son efficacité en envoyant des forces de l'ordre armées, tirant au LBD 40 et des grenades lacrymo sur des jeunes venues faire la fête.

Nous avons eu plusieurs témoignages qui attestent que Steve est tombée quasiment en même temps que les autres la seule différence : Steve ne savait pas nager et surtout il faisait nuit noir.

La supposition est qu'il s'est sans doute noyé aussitôt et c'est seulement le lendemain que sa disparition a fait l'effet d'une bombe.

Le corps a été retrouvé à 800 mètre seulement de l'endroit ou il est tombé, les autorités n'ont donc pas cherché correctement, le travail de recherche n'a pas été effectué et de ce fait il y a des responsables qui doivent être condamnés!

Mais on ne s’arrête pas là, après la mort le corps descend progressivement vers le fond du cours d’eau, emporté par le courant. Arrivé au fond, il rencontre en général un courant plus faible et s’immobilise ainsi. La putréfaction va débuter par la tête et le cou et s’accompagner d’une production suffisante de gaz pour faire remonter le noyé après deux à quatre semaines d’immersion.

De ce fait comment se fait il que personne n'ait vu son corps avant alors que chaque jour des tas de personnes passait par là ?

Il est évident que l'on ne nous dit pas tout, bien sûr que l'on nous cache certaine chose, le gouvernement a peur, alors ils vont tout faire pour trouver le meilleur subterfuge sauf que cette fois ça ne prend pas, personne n'a confiance.

Nous n'allons pas lâcher cette affaire tant que la vérité n'aura pas éclaté.

On retrouve le corps et le rapport de l'IGPN sort , nous ne sommes pas dupes .


84 vues
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

©2020 Infoline Toulouse.