Wuhan: interdiction de consommer des animaux sauvages à Wuhan

Mis à jour : mai 22

"Certaines images peuvent choquées"

Là ou l'épidémie du COVID 19 a commencée dans la ville de WUHAN en Chine a été interdit la consommation d'animaux sauvages pour une durée de 5 ans.


On vous explique


La moitié de l'humanité s'est retrouvée confinée suite à la consommation de louveteaux, serpents , rats vivants, chauve-souris ....


Des ventes illégales d'animaux sauvages s'y déroulaient, a reconnu mercredi le directeur du Centre national de contrôle et de prévention des maladies, Gao Fu, sans pouvoir dire si du gibier était bien à l'origine de l'épidémie.


Il n'est plus question de manger, ni de chasser ces espèces, de même que certains animaux aquatiques en voie d'extinction.


Il avait déjà attiré l'attention des médias après que l'Organisation mondiale de la santé a été informée le 31 décembre 2019 d'une épidémie de pneumonie à Wuhan, qui y était potentiellement centrée.


Les mesures d’hygiène alimentaire du marché laissaient beaucoup à désirer : ses voies sont étroites et les étals rapprochés, avec des animaux sauvages et domestiques vivants à proximité des animaux abattus pour la boucherie ; il est courant de voir ces derniers écorchés, exposés à l'air libre.





Le marché , quant à lui a été fermé depuis le mois de janvier dès la découverte des premiers cas de maladie des 11 millions d'habitants que comptent cette ville.


Mylène Duval


Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

©2020 Infoline Toulouse.