Hyères test l'aspirateur à moustique

"Une avancée technologique pour rendre votre été plus serein sur la côte varoise"



La société Qista, après 3 ans de tests, équipant déjà certaines écoles marseillaises et le parc d'attraction Disneyland, vient de signer un contrat avec la ville de Hyères pour ses "bornes à moustiques".

Depuis 2018, la ville voit sa fréquentation touristique se ternir à cause d'une invasion de moustiques attaquant toutes les personnes se trouvant sur son passage,

forçant les vacanciers à quitter leur lieu de villégiature en plein séjour et à se faire rembourser leur location d'été.

Une grosse perte pour le secteur économique local qui vit essentiellement durant la période estivale.


La salive du moustique femelle-qui est la seul à se nourrir de sang- en contact avec l'épiderme rend la piqure très urticante, pouvant provoquer gonflements ou œdèmes dans certains cas.

Les légendes qui veulent que l'alimentation, le parfum, ou le goût du sang précipitent l'insecte sur certain d'entre nous est un leurre. Il se guide par rapport à l'air que vous expirez.



L'appareil reproduit donc l'expiration de CO2 effectué par l'homme permettant d'attirer le moustique et de l'anéantir.


Il a une porté de 60 mètres pour les moustiques "classiques" et 35 mètres pour les moustiques tigres.



Le maire Jean-Pierre Giran et le directeur de la prévention et de la sécurité Fabrice Werber, a annoncée une campagne d’installation de 55 nouveaux appareils dans la ville.

Les études montrent que le nombre d'envahisseurs volants est divisé par 10 après les tests réalisés sur plusieurs années dans divers villages français.


Il est possible pour un particulier de se procurer la machine anti-moustique.

Il vous en coutera 1000 € pour le petit modèle et 2200 € pour le grand pour enfin un été sans démangeaisons et boutons disgracieux.



Mylène DUVAL


48 vues
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

©2020 Infoline Toulouse.