Gilets jaunes Toulouse : Manifestation joyeuse


Caro Style Photographie

Samedi 22 juin a eu lieu l'acte 32, sous un soleil de 34 degrés, les manifestants environ 2000 à 3000 nous attendons les chiffres exacts, ont battu le pavé avec chants, danses et slogans.


Au départ très peu de forces de l'ordre, les manifestants non pas pour autant profitez, au contraire ils sont resté droit dans leurs chaussures, mais avec des actions ciblées, on vous dit tout.D'abord un petit tour et puis on attaque, les multinationals tel que Primark, les nouvelles galeries, Armand Thierry et bien d'autres...


Caro Style Photograhie

Le but n’était pas de faire fuir la clientèle, non mais plutôt de leur faire fermer les grilles pour dénoncer le fait qu'il faut payer leurs impôts en France.Un petit coup anticapitaliste mais dans la bonne humeur, rien n'a été casser, juste quelques petits coups pour faire du bruit dans les rideaux de fer.

Primark a aussi reçu quelques peintures et des stickers RIC coller sur leurs vitrines.Rien de bien méchant, par la suite la rue du Taur avait l'air plutôt tranquille, les manifestants ont donc tenté le capitole.

Peine perdue à seulement 200 mètres, au bout de dix minutes de rapprochement et de chants, les manifestants enfin surtout les photographes et journalistes, ont reçu du lacrymo en spray, on vous le certifie sa pique.



Nous pensions être assez loin, peut-être 6 mètres des forces de l'ordre, visiblement non, merci à un de nos collègues d'être venue nous voir, d'ailleurs si certains souhaitent voir son travail (que je vous conseille) c'est la page Appache News.

Revenons à notre manifestation...Vers 18h toujours aucun gazage, ou coup matraque ou autres, une seule visiblement petite interpellation d'un sois disant chef des gilets jaunes à Toulouse que nous connaissons et qui n'est nullement un chef.

Son seul tord ?

Avoir été sur le capitole mais en simple citoyen, démocratie quand tu nous tiens !

Petit passage au Mcdonald's de Jeanne d'Arc, et un petit parasol prend feu oui enfin un petit feu vite éteint par l'employer.Ensuite arriver de plusieurs camions de forces de l'ordre et du canon à eau, qui n'a pas servi malgré la chaleur, les quelques manifestants restant, une petite cinquantaine, se font repousser dans le calme vers Jean Jaurès où tous se sont dit au- revoir et à samedi prochain.

Après 31 samedi de violence policière extrême, d'interpellation musclés, ce samedi la était vraiment particulier, des actions ciblées, une manifestation joyeuse et des forces de l'ordre plutôt conciliant sans aucune violence si ce n'est 5 min rue de Taur.


D'ailleurs ceci était tellement invraisemblable que certain manifestant avait un gout amer de ne pas avoir eu leurs gazages de 16h30 biens sur tout en rigolant.

Ceci dit-on ne va pas s'en plaindre.



0 vue
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

©2020 Infoline Toulouse.