France: point de situation allocution Edouard Philippe


Le premier ministre Edouard Philippe

Une allocution attendue par la population française, surtout les restaurateurs, les zoos, les coiffeurs, les gérants de boutiques et bien d'autres. Le Premier ministre Edouard Philippe a pris la parole à l'assemblée nationale à 15h.


Voici les points à retenir:


Le premier ministre rappel que jamais le pays n'avait été confiné, et qu'il ne peut le rester plus longtemps. La décrue est régulière mais lente, le confinement aura évité 65000 décès sur un mois.

Un confinement prolongé plus qu'il ne le faut aurait pour la nation des conséquences gravissimes et un écroulement économique.


Une réouverture des écoles progressive, 15 élèves par classes maximum.

11 mai écoles maternelles et primaires

18 mai 6 ème et 5 ème

Fin mai- décision pour les lycées

Le masque sera obligatoire pour le collège ainsi que pour les instituteurs de tous niveaux.


Les préfets et élus pourront décider de rouvrir ou non les centres commerciaux de plus de 40000m²


La phase de déconfinement durera jusqu'au 2 juin 2020, si celle-ci est favorable elle sera prolongée jusqu'à l'été.


Il y aura un débat spécifique sur le traçage covid-19


Pour les restaurants et les cafés le gouvernement statuera fin mai ainsi que pour les lycées.


Réouverture des commerces et marchés à partir du 11 mai.


Le masque sera obligatoire dans les transports en commun mais aussi au travail.

Le télétravail doit continuer au-delà du 11 mai pour les salariés qui le peuvent .


Circulation réduite entre départements et régions, règle d'un siège condamné sur deux, pas d'attestation pour circuler jusqu'à 100 km du domicile.


Rassemblement de plus de 10 personnes interdit c'est-à-dire aucune manifestation de syndicale ou sociale possible.


Les cinémas, théâtres et grands musées resteront fermés.


Les plages resteront elles aussi fermées, mais les parcs pourront rouvrir seulement dans les zones où le virus ne circule quasiment pas.


Aucune activité sportifs foots y compris ne pourront reprendre avant septembre


Attention cependant, si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous, il n'y aura donc pas de déconfinement. En effet il est à craindre une deuxième vague selon plusieurs scientifiques et médecins.


Nadege Picard






56 vues
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

©2020 Infoline Toulouse.