France: conférence de presse Olivier Véran et Edouard Philippe


Capture écran premier ministre Edouard Philippe

Aujourd'hui à 17h30 Olivier Véran ministre de la santé et Edouard Philippe le premier ministre font un point sur le Covid-19 en conférence de presse. Ce point permettra d’évaluer les résultats sur la stratégie du confinement, sur place une seule journaliste accréditée Camille Colin journaliste politique sur LCI et TF1 .


Bilan du 19 avril 2020, 395 décès en 24H en hôpitaux et EHPAD ce qui porte à 19718 décès le nombre total depuis le début de la crise sanitaire.

30600 personnes hospitalisées en France selon Edouard Philippe et Dr Salomon

5833 personnes en réanimation


Prise de parole du premier ministre


Edouard Philippe rappelle que cette crise sanitaire n'est pas terminée, la situation s’améliore doucement mais surement. Il déplore que cette crise soumette encore les soignants à une pression considérable et fasse encore chaque jour des morts.

Le premier ministre explique que la crise économique arrive, et qu'elle sera brutale, la production mondiale s'est presque arrêtée. La question sur comment recommencer à vivre librement, c'est légitime dit-il mais il ne répondra pas maintenant.

En effet son dossier est en préparation pour dans deux semaines. Il indique qu'il faut réapprendre à vivre en collectivité avec le virus, et revoir les règles, que cela sera le prochain défi.

Le premier ministre fait un tour sur le Covid-19 où il explique point par point la situation avec plusieurs graphiques. Il y a eu en France 644 transferts de malades en avion, par train, en bateau et par des ambulances.


Edouard Philippe explique que depuis le début de la crise ils ont fait en sorte que tous les contributeurs des hôpitaux puissent être munis de masques FFP2.

Dernier point évoqué par le premier ministre le rapatriement des Français en dehors des frontières. Plus de 1600 vols ont été affrétés pour ramener les concitoyens en France, le gouvernement à fait revenir grâce à une logistique au point 160000 Français.


Olivier Véran ministre de la santé prend la parole à son tour. Il explique tout d'abord les défis à relever :


Les approvisionnements sanitaires

* Masques soignants, en voix d'acquisitions

*Respirateurs, en voix d'acquisitions d'ici la fin juin

*Blouses/gants, c'est compliqué, ils ne peuvent pas répondre à toutes les demandes mais font le maximum.

*Médicaments de réanimation, un point de très grande vigilance, la consommation de ce type de médicaments a explosé de 2000%


Plan EHPAD


45% ont annoncé au moins un cas de covid-19 dans leurs établissements, ils vont maintenir des mesures de protection tout en programmant un retour très encadré des visites. Le ministre de la santé rappelle qu'ils ne les laisseront pas seuls. Il rappelle qu'ils ont aussi mis en place le dépistage, en effet dès qu'un cas de covid-19 est déclaré, un dépistage de tout l'EHPAD et ses agents est réalisé.


Vigilance sur l’accès aux soins


Le ministre de la santé annonce que par peur du Covid-19 il y a des problèmes sur la consultation autre que le coronavirus. Ainsi ils ont démontré qu'il y avait -60% de consultations de spécialistes, - 40% de consultations de généralistes et une forte baisse du dépistage de certains cancers et des vaccins pour enfants.


Capture écran ministre de la santé Olivier Véran

Florence Ader infectiologue prend la parole


Elle explique ce que l'on sait tout d'abord sur le virus:


*La structure du virus

* le génome

*Le récepteur d'attachement

*Descriptions cliniques

*Chronologie de la maladie

* Les étapes de la réponse immunitaire


Puis elle passe sur ce qu'ils ne savent pas encore:


* La disparité homme / femme, pourquoi les hommes sont-ils plus touchés

*Les déterminants de forme graves

*La cause du faible impact sur les enfants

*La maladie est-elle immunisante?

*Disparités épidémiologiques


Elle annonce que pour la recherche et le vaccin il y a 860 études dans le monde dont 30 en France soit 1600 personnes sur le covid-19 et comment le soigner. Information importante un vaccin est en test chez l'homme à l’institut Pasteur.


Capture écran du médecin Florence Ader

Edouard Philippe reprend la parole


Il explique le point de situation sur les risque économiques, ce qu'il faut retenir:


* -La plus forte récession depuis 1945

* - 36% d'activité économique

* - 43% d'activité dans l'industrie

* - 88% d'activité dans la construction

* - 90% d'activité dans l'hébergement et la restauration


Il développe le plan de sauvegarde pour relancer l’économie demain soit :


*Chômage partiel qui touche 9 millions de personnes budget de 24 milliard d'euros

*Prêts garantis par l’état 130000 entreprises déjà bénéficiaires enveloppe de 300 milliards d'euros

*Fonds de solidarités pour les petites entreprises un million de demandes reçues Budget de 7 milliards d'euros


Les mesures d'urgence sociale


Olivier Véran prend la parole, les points à retenir:


* Aide exceptionnelle de solidarité pour 4 millions de foyers au 15 mai

*Prolongation des droits sociaux

*Prolongement de la trêve hivernale


Le premier ministre reprend la parole, cette fois-ci pour parler du déconfinement.

Il ne précisera pas tous les détails mais il va en définir un peu les cadres:


*Assurer la continuité de la vie de la nation, c'est garantir une production pour nous nourrir, pour l’électricité, l’école et tous ces éléments qui sont constitutifs de la nation.

*Préserver la santé des français, le confinement peut aussi amener à des désastres, il faut ainsi préserver le moral comme lorsque la décision du confinement a été prise.


Les deux conditions pour un déconfinement le 11 mai :


*Maîtriser la circulation du virus

*Rétablir la capacité d’accueil des hôpitaux


Il faut apprendre à vivre avec le virus, la population n'est pas immunisée, un vaccin ne sera pas là avant mi-2021, à ce stade il n'y a pas de traitement connu et cela reste au gouvernement une seule possibilité, la prévention.


Trois éléments essentiels pour la prévention:


*Les gestes barrières

*Les test

*L'isolement des porteurs du virus


C'est aussi sur ces trois éléments que le programme de déconfinement aura lieu


Olivier Véran ministre de la santé rappelle les gestes barrières, en voici la liste:


*Se laver les mains régulièrement

*Tousser ou éternuer dans son coude ou mouchoir

*Utiliser un mouchoir à usage unique et le jeter immédiatement

*Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades

*Distanciation physique, toujours un mètre

*Le masque grand public, cependant c'est en complément aux gestes barrières seul il ne suffit pas.


Il y aura une production de 17 millions de masques par semaine d'ici le 11 mai


Les tests:


Viraux savoir si vous êtes malades

Déploiement massif, aujourd'hui 150 000/ semaine

Objectif 11 mai, 500 00 / semaine

Pour toute personne symptomatique


Sérologiques

Tests en cours d’évaluations

C’est pour savoir si la personne a déjà été en contact avec le virus et ou a été malade sans le savoir.


Casser les chaines de transmission


-Il y aura des équipés dédiées pour identifier les cas contacts

-Un isolement des personnes porteurs du virus est obligatoire soit à domicile, soit dans un hôtel mis à disposition, cependant le confinement à la maison reste contre-indiqué sauf si vous confinez aussi votre famille c'est à dire qu’aucun membre ne sort.

Il y aura un suivi médical tout le long de la procédure de confinement total sur les personnes porteuses du virus.

A l'heure actuelle c'est la seule chose pour éviter la propagation du virus tant qu'il n’y a pas de vaccin. Les gestes barrières et de distanciation sociale sont aussi à effectuer dans les transports en communs, les entreprises, les commerces mais aussi les écoles.

Attention pour les transports en communs il est probable que pour les utiliser il sera obligatoire de porter un masque. Le premier ministre demande aussi à ce que le télétravail persiste au-delà du 11 mai pour le reste il est aussi possible que le masque devienne obligatoire.

Les commerces pourront rouvrir à condition qu'ils respectent toutes les règles imposées par le gouvernement, par exemple mise à disposition d'un gel hydroalcoolique.

Pour l’école il faut trouver une bonne méthode cela sera progressif, mais ils doivent réouvrir même si la peur est là. Il y a trop d’inégalités sociales, des élèves n'ont pas accès à tout le matériel de l’école, parfois le lien est rompu, c'est de l'ordre de 10% d'enfants privés de tout contact avec l’école.

Il faut garantir les gestes barrières dans les écoles car en effet même si les enfants ne semblent pas vraiment atteints, ils restent malgré tout porteurs, il ne faudrait pas que le virus continue à circuler dans les écoles.


Le public des plus vulnérables par Olivier Véran ministre de la santé


Les recommandations de confinement pour eux demeurent mais selon un principe de responsabilité, en effet c'est selon la décision des personnes. Le gouvernement continuera ses messages de prévention pour les personnes âgées et vulnérables.


Le premier ministre insiste sur les gestes barrières et annonce sa préparation du plan de déconfinement soit:


*objectif: présentation du plan à la fin du mois d'avril

*Une équipe d'experts pilotée par Jean Castex

*Mobilisation des ministères, des élus et des partenaires sociaux

*Le couple maires/préfets au cœur du dispositif

*Débat parlementaire début mai

*Mise en œuvre progressive à partir du 11 mai


Le premier ministre répond aux questions de la journaliste Camille Colin, qui posera aussi les questions des autres journalistes non présents.


Nadège Picard















































63 vues
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

©2020 Infoline Toulouse.