Et 500 euros a cause du coq et une voisine ravie



On marche sur la tete, a l'heure ou l'écologie est très importante, certaines personnes vivant dans un milieu rural ( mais qui feront mieux d'être en plein Paris) ne supporte plus les nuisances sonores de la campagne.

Que cela soit une cloche d'église, un âne, des vaches, des si galles, des coqs et plus récemment des grenouilles, on se demande si le niveau d'intelligence est assez bon.


Oui car quand on décide de vivre dans un milieu rural, on prend ce qui va avec c'est-à-dire l'odeur ( magnifique de la bouse de vache) les chants ( églises, si galles, vache et concerto de grenouilles) et surtout la star des podiums ruraux LE COQ .


Bref, pauvre femme qui ne peut dormir par les chants du coq, elle est contente visiblement d'avoir gagné et se plaint par la suite des menaces et de la mésentente entre voisins, en même temps elle la cherche.

Oui le maitre du coq a etait condamne à verser à cette hôtesse de l'air ( qui pourrait sans doute rester en l'air ça ne nous ferait pas plus de mal) 500 euros de dommage et en prime se séparer de son coq sinon attention pénalités de 50 euros par jour.

En gros aujourd'hui avec notre merveilleuse justice à deux ou trois voir huit vitesses vous pouvez dorénavant porter plainte pour tout et n'importe quoi ( du coup où est qu'on doit aller pour déposer une plainte contre les fourmilles qui entre dans notre maison (( de campagne)) car cela nous dérange et les mouches aussi oui car on dépense 4.55 euros de tue mouche chaque semaine, zut alors!)

Franchement s'il vous plaît ceux qui n'aiment pas notre belle campagne et tous ces bruitages RESTER EN VILLE!!


(((((Oui il y a des fautes je fait comme je peux cordialement ))))

30 vues
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

©2020 Infoline Toulouse.