Espagne: le pays est devenu le deuxième en nombre de morts



La Chine se prépare à une deuxième vague possible, pendant ce temps en Europe la situation devient grave.

L'Italie dénombre 74386 cas pour 7503 décès et 9362 guérisons, en Allemagne il y a 35740 cas pour 186 décès et 3540 guérisons et la France elle confirme 22304 cas et plus de 1100 personnes décédées en hôpitaux pour 3281 guéries. Le pays qui préoccupe est l’Espagne qui devient le deuxième pays avec le plus décès, en effet il y a 47610 cas pour 3434 décès et 5367 guéris.


Un triste record


Apres l'Italie qui est toujours dans une situation d'urgence sanitaire, l’Espagne a, elle aussi, dépassé le nombre de morts de la chine. Les autorités sanitaires espagnoles font état de 3434 morts dont 738 en l'espace de 24h.

Selon nos informations la situation dans les hôpitaux est critique, en effet les patients sont allongés à même le sol en raison de la saturation des services et du manque comme dans de nombreux pays de lits.


La région de Madrid est la plus touchée.


La région de Madrid est la plus touchée par le Covid-19, selon une de nos sources en Espagne la patinoire aurait été transformée en morgue. Le pays a par ailleurs commandé à Pékin du matériel sanitaire pour 432 millions d'euros 5 millions de tests rapides, 550 millions de masques et 950 respirateurs.

L’Espagne a pourtant essayé de faire le nécessaire pour limiter la propagation du coronavirus en mettant en place des pulvérisations de nettoyage dans les rues.


Les soignants accusent le gouvernement


En peu de temps l’Espagne a eu un pic de morts et de personnes contaminées très haut, le personnel de santé dont une bonne partie est lui aussi touché par le covid-19 accuse le gouvernement de ne pas avoir assez anticipé les mesures à prendre.

Par ailleurs en début de semaine, les militaires espagnols qui devaient désinfecter plusieurs maisons de retraite, ont découvert plusieurs cadavres de personnes âgées totalement laissés à l'abandon.


Des interpellations musclées se passeraient


La police n'hésiterait plus à interpeller tout individu qui ne respecte pas le confinement décrété par le gouvernement espagnol. Selon plusieurs habitants de plusieurs villes les interpellations se passeraient pour la plupart avec violence sans même une prise de parole.


La population espagnole et les soignants critiquent leur gouvernement pour sa mauvaise gestion et surtout pour le manque de matériel. Comme un même constat la plupart des pays européens.


L’Europe était-elle prête à affronter ce genre de situation ?


Nadege Picard

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

©2020 Infoline Toulouse.