Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

©2020 Infoline Toulouse.

Equateur: Gréve générale et affrontement, le pays au bord du chaos.



Il y a quelques jours nous apprenions que trois champs pétroliers avaient été envahis, que le palais présidentiel avait été évacué et que les forces de l'ordre étaient extrêmement répressives avec plusieurs morts côté manifestants.

Aujourd'hui à Guayaquil, c'est un poste de police qui a été incendié par les manifestants. L'armée y a été envoyée par Morano pour contrer la révolution mais en vain.



Les tanks sont attaqués et brûlés avec des affrontements et des barrages un peu partout à Pastaza, Guaranda et Imbadura. Une marche indigène a d'ailleurs été accueillie chaleureusement au nord de Quito.

Selon plusieurs sources certains militaires auraient rejoint le mouvement de protestation ce qui en fait un état insurrectionnel. Plusieurs pays s’inquiètent de la situation en Equateur mais peu de grands médias en parlent.

Les écoles sont fermées, les marchés ne fonctionnent plus, et plusieurs commerçants ont rejoint aussi la grève générale. En cause la hausse du carburant qui a fait sombrer tout un pays. En déclarant de supprimer les aides publiques subventionnant les carburants, le président a déclenché une vaste mobilisation sociale, une mesure écologiste selon le président qui est vécue comme une injustice pour les manifestants.

Le président a d'ailleurs ordonné un couvre-feu autour des grands lieux de pouvoir. A l'heure actuelle les affrontements continuent ainsi que la grève illimitée et générale portée par les indigènes, les syndicats et de nombreuses organisations populaires contre les mesures d’austérité demandées par le FMI



Infoline, média indépendant et média du peuple

Pour soutenir notre média https://fr.tipeee.com/infoline



62 vues