Equateur: des morts dans les rues et des morgues saturées


Des cerceuils en carton pour les décédés du Covid-19 en Equateur

A Guayaquil, en Equateur la situation est chaotique à cause du COVID-19.


Il faut savoir qu'il est le pays où il y a le plus grand taux de mortalité du covid-19, par ailleurs la ministre de la santé a démissionné le 27 mars, c'est tout le système médical qui s'est effondré depuis plusieurs jours.

Selon les chiffres officiels il y aurait que 3500 cas et 172 décès ce qui parait peu probable.


Des corps dans les rues


Le pays est un des plus pauvre, la plupart de la population n'a pas les moyens de s'occuper correctement de ses morts, alors certains les laissent en pleine rue quelques jours avant de les brûler. Certaines rues sont d'ailleurs jonchées par les corps qui sont à même le sol.


Un corp sous des draps dans la ville de Guayaquil en Equateur @Moises L

Les hôpitaux sont en saturation extrême


Récemment plusieurs vidéos ont été relayées informant que cela avait été filme à New York, ce qui est faux puisqu’elles ont été filmées dans les hôpitaux de Guayaquil. On y voit la détresse du vidéaste qui filme les corps, dont certains sont empilés les uns sur les autres, et selon plusieurs sources il y a un énorme double risque sanitaire puisque les corps ne sont pas dans des chambres frigorifiques mortuaires.

Le pays n'a pas de moyens corrects pour entretenir convenablement les personnes décédées, elles sont simplement mises dans des sacs mortuaires et entassées dans les sous-sols ou les couloirs.

Il n'y a aucune protection pour les soignants-es, pas de masques ni de gants, ils doivent se débrouiller comme ils le peuvent.




Dans une aile d’hôpital des corps jonchent le sol @ Carlos V

Des centaines de cercueils et de sacs mortuaires


Les services funéraires sont débordés par la pandémie, le pays s'enfonce petit à petit dans une crise majeure.

Actuellement la ville équatorienne Guayaquil commencerait à utiliser des cercueils en carton.

Certaines voix s'élèvent pour dénoncer les chiffres officiels qui ne reflètent pas la réalité, il y a des centaines et des centaines de décès, et le nombre de cas de Covid-19 explose. Si les autorités continuent de laisser la situation actuelle comme telle, un deuxième risque épidémique serait ravageur.


Des cerceuils en carton pour les décédés du Covid-19 en Equateur @capture d'écran

Nadège Picard



Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

©2020 Infoline Toulouse.