En Espagne, l'extrême droite détourne les photos d'un artiste.


La photo d'Ignacio Pereira (à droite) et sa modification par Vox (à gauche).



Le parti espagnol d'extrême droit Vox a publié le 6 avril sur Twitter une photo de la Gran via à Madrid remplie de cercueils recouverts du drapeau du pays. Affirmant que "Les Espagnols font spontanément beaucoup d'images." le parti de Santiago Abascal affirme dans son tweet que "cela dépeint parfaitement la douleur de cette tragédie que le gouvernement et ses satellites médiatiques tentent de cacher".


Cette photo est celle d'un artiste espagnol, Ignacio Pereira, qui travaille depuis plusieurs années sur les villes vidées de la présence humaine. Ce dernier réalisait des montages photographiques afin d'effacer les voitures et les passants sur ses prises de vues. L'artiste dénonce dans El Mundo l'utilisation et le détournement de sa photo par le parti d'extrême droite. "Je vais les signaler. Je suppose que je pourrai peut-être exercer un droit sur ma photographie. Il y a des gens sur Twitter qui ont proposé de m'aider. Il faut le supprimer et c'est tout."


L'image réalisée par Pereira qui montre la rue vide, à l'exception d'un livreur à vélo a été modifiée par Vox pour y rajouter des cercueils.


Il y a deux ans, l'artiste exposait son travail à Madrid "Les gens sont passés devant l'exposition et ont halluciné. Il y avait quelque chose qui ne fonctionnait pas. Cela les choquait.". Une oeuvre prophétique, d'autant plus qu'il laisse la plupart du temps une personne isolée sur ses photos, comme pour mesurer l'ampleur de la solitude


Sources :

El Mundo : https://www.elmundo.es/f5/2020/04/06/5e8b7d43fc6c83fa2b8b460d.html

Le site d'I. Pereira : https://ignaciopereira.com/



Wladislas Aulner

Infoline Media Indépendant

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

©2020 Infoline Toulouse.