Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

©2020 Infoline Toulouse.

David Dufresne à Toulouse, ''les violences policières, parlons en".


@Crédit photo Charlie Garcia

Le mercredi 23 octobre à l'itinéraire bis, un café débat était organisé en présence de David Dufresne, journaliste spécialisé dans le maintien de l'ordre, connu sur Twitter pour son célèbre "allô place Beauvau c'est pour son signalement", gimmick visant à interpeller le ministère de l'intérieur sur les violences policières recensées durant les manifestations de gilets jaunes. Il recense tout, mutilés, blessés, atteinte à la liberté de la presse, saisis du matériel de protection des street médics etc...

Il est venu dans ce café pour débattre des actes des forces de l'ordre dans les opérations de maintien de l'ordre et pour parler de son nouveau livre "Dernière sommation", livre-roman largement autobiographique. Plusieurs personnes l'interpellent durant ce débat, sur les nouvelles lois sécuritaires, la doctrine de maintien de l'ordre, la liberté de la presse, la démocratie, l'état de la France, la répression judiciaire. Un débat très intéressant selon certains, trop dans le constat, le factuel et le manque de propositions pour d'autres. Une petite pic a été balancé à nos confrères de La Dépêche qui avait qualifié cette réunion de "osée". Non, chers confrères, parler de la répression policière n'est pas osé lorsque l'on prétend vivre dans un état de droit et une démocratie. Il est même de notre devoir d'en parler, d'expliquer aux autres, ceux qui ne voient pas ce qu'il se passe, ce qu'il se passe en France. Journalistes de La Dépêche qui n'est évidemment pas venu à ce débat, plutôt osé de parler d'un sujet que l'on n'a pas couvert n'est-ce pas ? Nous, nous sommes sur le terrain et nous ne faisons pas du journalisme de préfecture.


Infoline, média indépendant et média du peuple

Pour soutenir notre média

https://fr.tipeee.com/infoline Et sur PayPal https://paypal.me/pools/c/8jiDJdQGTI


22 vues