Chine: le pays respire avec moins de pollution


@Carbon Brief

Depuis la mise en quarantaine de quasiment tout le pays, les scientifiques évoquent une chute spectaculaire des émissions de gaz à effet de serre d'au moins 100 millions de tonnes, selon l’étude diffusée mercredi sur le site Carbon Brief.


En effet avec un très fort ralentissement des usines, et des villes sans voitures il fallait s'attendre à une diminution de la pollution. Les grandes villes peuvent donc respirer mais surtout cela peut faire un réel bien-être à la planète entière.


L'épidémie de Coronavirus qui ne cesse de s’étendre mondialement avec des conséquences sanitaires et économiques graves sont très négatives. L'effet positif est donc environnemental, moins de pollution, moins de particules, donc moins de problèmes et un air plus respirable.


Cependant cette bonne nouvelle pourrait être de courte durée comme le précisent les chercheurs, car une fois l’épidémie endiguée, toutes les usines vont reprendre très vite ainsi que les déplacements, ce qui aura pour conséquence une période intense de pollution.


Nadege Picard

Infoline, média indépendant

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

©2020 Infoline Toulouse.