Bressols: un chauffeur en fuite abattu

C'est en fin d’après-midi qu'un chauffeur a été abattu après avoir fait un délit de fuite entre Toulouse et Montauban


Photo envoyé d'un lecteur

Les faits


Selon les premières constatations le chauffeur du poids lourd aurait pris un sens interdit et a déclenché une course poursuite avec la police. Les forces de l'ordre ont réussi à l'arrêter quelques kilomètres après.

L'homme travaillait en sous-traitance pour la poste sur la livraison de colis selon les autorités. Les forces de l'ordre ont alors procédé à un contrôle d'alcoolémie ainsi qu’un test salivaire pour les stupéfiants, tous deux ont réagi positivement, l'homme a alors refusé d'obtempérer aux gendarmes et a pris la fuite sur l'autoroute.

S'engage alors une course poursuite puis les forces de l'ordre ont tenté pour le stopper de jeter sur la route des herses, en vain. Le chauffeur a alors selon les gendarmes forcé le barrage et les forces de l'ordre ont riposté en ouvrant le feu sur le camion.

Toujours selon les autorités, l'homme aurait été touché par une balle ce qui aurait provoqué l'encastrement du camion contre les bords de l'autoroute où il a pris feu.

Les pompiers sont arrivés plusieurs minutes après alors que le camion lui s'embrasait quasiment entièrement, le chauffeur étant en arrêt cardiaque il n'a pas survécu. Une enquête est en cours pour établir convenablement les faits.


Doit-on vraiment en arriver là ?


C'est la question que bon nombre d'internautes demandent aux autorités sur les réseaux sociaux, en effet ils pensent que mise à part le délit de fuite il n'y avait pas l'attention de tuer et donc pour certains ouvrir le feu n’était pas si nécessaire, ils auraient pu selon Thomas* tirer dans les pneus, une incompréhension donc, quant à Magloire* aujourd'hui la police sort de plus en plus facilement les armes. Pour d'autres la gendarmerie a bien fait son travail précisant que le chauffeur aurait pu aussi produire un accident avec d'autres véhicules dans sa fuite. Dans tous les cas le parquet de Montauban a été saisi pour vérifier la concordance des témoins et du témoignage des gendarmes.


*Les prénoms ont été changés

N-P

Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

©2020 Infoline Toulouse.