Bayonne : Parmi les 4 suspects, un clandestin interpellé pour le meurtre du chauffeur de bus.

"Les 4 hommes ont battu à mort , Philippe Montguillot âgé de 58 ans, le 5 juillet 2020 à Bayonne"

La police a arrêtée les 4 auteurs des faits qui logeaient tous dans le même immeuble HLM du quartier Balichon, Mohamed C., Mohamed A., Selim Z. et Moussa B.


L'un d'eux, un clandestin, squattait illégalement le logement de sa compagne décédée, a affirmé le bailleur social Habitat Sud Atlantique.

Une procédure d'expulsion lancée en décembre 2019 à son encontre avait mise en lumière sa situation irrégulière sur le territoire.


Une voisine de palier, interrogée par France-Bleu, déclare :

« il logeait les jeunes qui ont agressés le chauffeur de bus ». « Je le connaissais, bien sûr qu’on le connaissait dans la Tour. Il buvait des bières et consommait de la drogue. […] Il n’avait ni eau, ni électricité. Il allait boire son café à la Maison de la vie citoyenne (MVC). Il faisait peur, il était agressif "



Ce suspect a été mis en examen pour non-assistance à personne en danger et recel de malfaiteurs.

Tous les 4 se livraient à de fortes consommations d'alcool et de drogue et vivaient dans des conditions moyenâgeuses sans commodités.


Le directeur de la MVC -Maison de la Vie Citoyenne- Éric Braud a confirmé ses propos :

"Il venait boire un café, on sait qu’il avait des problèmes d’addictions plus, plus, plus. Donc ça pose la question de la psychiatrie, comment on accompagne ces gens-là, et quelles réactions on a », a-t-il confié à France Bleu." Le responsable a également expliqué qu’il avait alerté le Conseil local de sécurité et de la prévention de la délinquance, sans succès.


La Covid-19 ainsi que la trêve hivernale n'a pas permis aux autorités d'expulser à temps ce dangereux suspect et d'épargner la vie de Philippe Montguillot. Ses obsèques auront lieu le lundi 20 juillet à 14h30 à l’église Sainte-Croix de Bayonne.




"Papa s'est endormi à 17h30" Avait ainsi annoncée Marie, la plus jeune de ses filles, lorsque son père s'en est allé pour toujours.






Mylène DUVAL

0 vue
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

©2020 Infoline Toulouse.