Bérat et alentours: des commerçants inquiets de la psychose du coronavirus.



Que se passe-t-il dans les campagnes ?


Depuis quelques temps déjà plusieurs rumeurs de cas de coronavirus ont fait le tour de plusieurs communes du sud-ouest de Toulouse.

En réalité, mis à part le cas d'un homme de 70 ans habitant à Fonsorbes, il n'y a aucun autre cas.

Le problème c'est de confondre confinement et véritable cas. Un confinement n'a pas lieu car une personne est contaminée c’est juste un moyen de prévention comme quand vous êtes malade vous n'allez pas travailler pour éviter par exemple de refiler la gastro à vos collègues.


Des commerçants inquiets



Certains commerçants ont remarqué une petite baisse de fréquentation de leurs établissements, ils commencent à s'en préoccuper et être inquiets. Un commerçant qui souhaite rester anonyme nous mentionne clairement "si une psychose se crée et que plus personne ne vient dans nos commerces on est mort".

Dans certaines pharmacies les clients vont bon train sur les rumeurs, de même dans les cafés.

Il faut dire que les commerces dans les villages sont ce qu'il y a de plus important, ils font vivre le village mais aussi l’économie. Ce sont aussi des lieux de rencontre sociale, comme une pizzeria, un coiffeur, ou un petit restaurant.

Si la psychose continue de grandir, certains pourraient être contraints de fermer.


Aucun cas sur le sud-ouest de Toulouse


Pour le moment il n'y a donc pas de cas de coronavirus ni à Berat, ni au Lherm, ni à Carbonne et ni à Rieumes. Il n'y a que quelques familles qui ont été en confinement mais qui n'y sont plus et surtout qui n'ont pas été contaminées !


La redac'





.



121 vues
Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux :
  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

©2020 Infoline Toulouse.